Métiers paramédicaux

Masseur-kinésithérapeute, ergothérapeuthe, manipulateur en électroradiologie médical

La réforme santé de 2018  modifie la voie d’accès aux études de santé. L’ancienne PACES, communément appelée « première année de médecine », est remplacée par le Portail Santé en 2020.

Masseur-kinésithérapeute
Ergothérapeute
Manipulateur en électroradiologie médicale
Previous
Next

Descriptif

Activités

Le masseur-kinésithérapeute est un spécialiste de la rééducation fonctionnelle et motrice. Il restaure ou améliore les capacités musculaires, respiratoires, circulatoires et de mobilité des patients (enfants, adultes, personnes âgées, accidentées, en situation de handicap…) après avoir réaliser un diagnostic en partant de la prescription médicale, de radiographies et du bilan du patient. Grâce à des techniques de massages, à l’électrothérapie et à la prescription de mouvements et exercices adaptés, le professionnel éduque le patient à mieux gérer sa santé.

Le masseur-kinésithérapeute traite des patients affectés par des pathologies très variées. Il exerce dans des établissements de santé en collaboration avec d’une équipe (médecins, infirmiers, manipulateur en électroradiologie, ergothérapeute…) dans des centres de rééducation ou en cabinet libéral.

Carrière

La formation permettant d’obtenir le diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute est accessible après une année d’études universitaires : une licence de sciences (Sciences de la vie ou Sciences pour la santé), une licence de Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) et à partir de la rentrée 2020, une licence Accès Santé (LAS) ou un parcours Accès Spécifiques Santé (PASS). La formation en Institut de Formation de Masseurs-Kinésithérapeutes (IFMK) privé ou public dure quatre ans. La formation porte notamment sur l’anatomie, la biomécanique, la physiologie, les différentes pathologies et leur traitement kinésithérapique.

Le salaire moyen d’un masseur-kinésithérapeute, en début de carrière, approche les 1600 euros brut par mois, et en fin de carrière, il peut atteindre 3000 euros brut (sans compter les primes). Dans le secteur privé, les salaires sont plus élevés que dans la fonction publique. Le salaire peut augmenter en fonction de l’évolution de carrière du professionnel.

Pour en savoir plus

Activités

Le métier d’ergothérapeute consiste en l’accompagnement de personnes en situation de handicap ou souffrant de maladies ou de blessures vers l’autonomie personnelle et professionnelle. L’ergothérapeute aide, au moyen de techniques de rééducation et d’aménagement de leurs lieux de vie, des patients dans leur vie quotidienne, sociale et professionnelle. L’ergothérapeute procède à un diagnostic des situations afin de mettre en place les aides et solutions nécessaires à l’amélioration de la qualité de vie des patients.

L’ergothérapeute répond aux besoins de personnes de tout âge. Il exerce dans des établissements hospitaliers publics ou privés (services de traumatologie, rhumatologie, cardiologie, neurologie, psychiatrie…), dans des centres de rééducation ou des établissements de postcure, dans des services de maintien à domicile, certaines maisons de retraite et divers établissements médicosociaux ou en cabinet libéral.

Carrière

La formation permettant d’obtenir le diplôme d’Etat d’ergothérapeute est accessible sur concours ou à partir de la rentrée 2020, d’une licence Accès Santé (LAS) ou un parcours Accès Spécifiques Santé (PASS). Cette formation dure trois ans. Elle se compsoe d’enseignemens théoriques et de stages.

Le salaire moyen d’un ergothérapeute, en début de carrière, approche les 1600 euros brut par mois, et en fin de carrière, il peut atteindre 2300 euros brut (sans compter les primes). Dans le secteur privé, les salaires sont plus élevés que dans la fonction publique. Le salaire peut augmenter en fonction de l’évolution de carrière de l’ergothérapeute qui peut devenir cadre de santé ou directeur de soins. Ces professionnels sont de plus en plus sollicités, des installations en cabinet libéral seront sans doute observées dans un futur proche.

Pour en savoir plus

Activités

Le manipulateur en électroradiologie médicale travaille sous le contrôle d’un médecin radiologue spécialiste, parfois d’un médecin urgentiste. Ce métier requiert de la technicité dans tout ce qui a trait à l’imagerie médicale. Sa maîtrise des outils et matériels de radiologie permet au manipulateur de réaliser différents examens (scanners, radiologies, IRM, …) à des fins de diagnostic ou de participer au traitement des patients (radiothérapie). Seule ou avec le radiologue, le manipulateur réalise l’examen prescrit par le médecin selon des protocoles bien spécifiques. Les manipulateurs en électroradiologie médicale travaille le plus souvent dans les établissements hospitaliers publics ou privés et les centres d’imagerie privés.

Carrière

Deux diplômes permettent d’accéder à la profession : le diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie médicale (DEMEN) etle diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique (DTSIMRT). Les formations conduisant à ces diplômes durent trois ans. Elles sont accessibles directement après le baccalauréat sur dossier ou après une licence Accès Santé (LAS) ou un parcours Accès Spécifiques Santé (PASS) (si une convention a été signée). Le diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique (DTSIMRT) est proposé dans les lycées.

Le salaire moyen d’un manipulateur en électroradiologie médicale, en début de carrière, approche les 1530 euros brut par mois, et en fin de carrière, il peut atteindre 2600 euros brut. Dans le secteur privé, les salaires peuvent être plus élevés que dans la fonction publique.

Pour en savoir plus