Autres métiers de la santé

Chef de projet recherche et développement, chef de produit marketing...

La réforme des études de santé ouvre de nouvelles voies pour accéder aux métiers de la santé.
Après des licences professionnelles, des masters mais aussi des formations en école d’ingénieurs,
il reste possible de travailler dans le domaine de la santé.
Chef de projet recherche et développement
Chef de produit marketing
Previous
Next

Descriptif

Activités

Dans le cadre du développement d’un nouveau produit de santé, le chef de projet recherche et développement (R&D) conduit le projet, anime et coordonne le travail des équipes multidisciplinaires depuis la phase de conception jusqu’à la réalisation. Les projets d’innovation en R&D concernent de multiples spécialités: biologie, chimie, biochimie, toxicologie, pharmacologie, pharmacocinétique, analytique, dispositifs médicaux, biomarqueurs, e-santé, imagerie biomédicale, médecine translationnelle…

Le secteur d’application des recherches fait varier l’activité du chef de projet R&D : Dans le médicament à usage humain, le vaccin et le médicament vétérinaire : le chef de projet R&D travaille sur des études sur des molécules et des mécanismes biochimiques, les biomarqueurs… Dans le diagnostic in vitro : les études sont centrées sur des mécanismes biochimiques, la mise au point de nouveaux tests, de technologies d’analyses et/ou leur intégration dans un système complet…. Dans les dispositifs médicaux, l’optique : les études portent sur des matériaux et matériels. De nombreuses spécialisations sont donc possibles, en physique pour les applications médicales, les ondes et milieux biologiques, l’instrumentation électronique, le génie des procédés, la biomécanique, les biomatériaux et implants, les techniques d’imagerie non invasive, les signaux et systèmes de communication, l’optique et la formation d’image, les applications médicales des lasers…

Parcours

Ce métier est accessible après une formation de niveau Bac +5 : master en sciences de la vie, en biologie, en chimie, diplôme d’ingénieur biomédical, électronique ou mécanique. Les personnes titulaires d’un diplôme d’Etat de vétérinaire, de pharmacien ou de médecin peuvent également exercer cette profession.

Au lycée, il convient de se questionner sur son intérêt pour les matières scientifiques telles que la biologie, la chimie. A l'université, ce seront les disciplines principales détudes. L'étudiant aura plusieurs voies pour accéder à ces masters et diplômes d'ingénieur. Les licences de sciences de la vie (biologie, biochimie...), de sciences de la matière (chimie, physique) et de sciences pour la santé sont des bons points de départ en université. Les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques sont, comme leur nom l'indique, de bonnes entrées pour les écoles.

Le jeune diplômé peut toucher entre 25 000 et 35 000 euros, le jeune cadre entre 35 et 45 keuros et le cadre confirmé entre 45 et 70 keuros. Les fourchettes de rémunération varient selon le profil, le niveau d’expérience, les responsabilités, la taille de l’entreprise…).

Pour découvrir les formations :
- https://sciences-tech.u-pec.fr/
- https://episen.u-pec.fr/

Activités

Le chef de produit marketing dans les industries de santé élabore et met en œuvre la stratégie marketing afin de soutenir la performance commerciale de ses produits. Il gère la vie d’un produit, de sa conception à sa distribution, en étant l’interface avec l’ensemble des services concernés : R&D, fabrication, gestion, information, formation …

Lorsqu’il travaille sur des médicaments à usage humain, il fait face à de fortes contraintes réglementaires, à cause l’interdiction de la publicité directe au consommateur. Le media principal de la promotion du produit est donc la visite médicale et l’information des médecins. L’action du chef de produit marketing est contrôlée par les autorités de santé et se situe dans le cadre de la politique de remboursement des médicaments. Les prix sont fixés par les autorités. Lorsqu’il travaille sur des dispositifs médicaux, il doit avoir des compétences techniques pour le suivi des projets : il devra en effet répondre à des questions pointues sur la technicité des produits. Un contrôle de la promotion des dispositifs médicaux est également effectué par les autorités.

Carrière

Ce métier est accessible après une formation de niveau Bac +5 : master en marketing, en sciences de la vie, en santé, diplôme d’ingénieur, diplôme d’école de commerce. Les personnes titulaires d’un diplôme d’Etat de vétérinaire, de pharmacien ou de médecin peuvent également exercer cette profession.

Le jeune diplômé peut toucher entre 30 et 35 000 euros, le jeune cadre entre 35 et 50 000 euros et le cadre confirmé entre 50 et 80 000 euros. Les fourchettes de rémunération varient selon le profil, le niveau d’expérience, les responsabilités, la taille de l’entreprise….